On n'oublie pas les jeunes militaires qui ''ont fait l'Afrique du Nord''

par Création Photographique  -  14 Décembre 2016, 18:16  -  #Reportage actualité

Voulême, Saint-Macoux, Saint-Saviol et Lizant ....Voulême, Saint-Macoux, Saint-Saviol et Lizant ....
Voulême, Saint-Macoux, Saint-Saviol et Lizant ....Voulême, Saint-Macoux, Saint-Saviol et Lizant ....

Voulême, Saint-Macoux, Saint-Saviol et Lizant ....

Le 5 décembre, journée officielle d'hommage aux Morts pour la France pendant la Guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie 1952-1962: cette journée a été commémorée et suivie dans beaucoup de communes du Sud-Vienne. 

À Saint-Saviol, à Saint-Macoux, à Voulême et à Lizant les associations d'anciens combattants ont fait en sorte que cette cérémonie officielle regroupe le maximum de personnes et ''d'anciens d'Algérie'' et que cette journée ne tombe dans l'oubli. Trente à quarante personnes selon les communes, le maire avec plusieurs adjoints, le président et les représentants des anciens combattants avec les drapeaux, et des combattants de cette guerre d'Afrique du Nord sont venus se recueillir au monument aux morts du village. Une mobilisation en 1952 qui avait débutée par un maintien de l'ordre qui par la suite est devenue rapidement une guérilla: ce n'est que la Président Jacques Chirac qui reconnaîtra qu'il s'agissait bien d'un conflit. Plus de 26 000 morts, pour la plupart jeunes, de nombreux blessés, des familles meurtries et une fin de conflit rapide et un départ précipité.

Dans ces quatre communes, même cérémonial: dépôt d'une gerbe, ... suite dans Infos Echos, Journal de Civray Sud-Vienne....et autres....

crédit photos Michel Hénot